FANDOM


La socialité chez les insectes est un phénomène par lequel des individus d'une même espèce vivent en communautés plus ou moins soudées et interagissent entre eux. Il existe plusieurs degrés de socialité chez les insectes, le premier étant le grégarisme, suivi de la sub-socialité et enfin de l'eusocialité. Les insectes sociaux, selon le degré, forment des groupes plus ou moins hiérarchisés, dont chaque pallier hiérarchique est occupé par une caste, dont la morphologie diffère souvent de celle d'autres castes de la même espèce, ce qui les spécialise et permet de les différencier.

Les insectes ne sont pas les seuls arthropodes à avoir des comportements sociaux, certaines araignées ont également ce genre de comportements, tissant des toiles communes à plusieurs individus qui se tolèrent ou collaborent ouvertement pour l'élevage des jeunes, la défense et l'alimentation. Contrairement aux insectes en outre, les araignées sociales présenteraient des sociétés dénuées de hiérarchies[1]. C'est cependant beaucoup plus rare chez les araignées et jamais observé au Québec.


RéférencesModifier

  1. Delage-Darchen, B., Darchden R. 1985. Niveaux et schémas d'évolution chez les insectes sociaux comparés à ceux des Araignées sociales. L'Année biologique, vol. 24, no1, pp. 69-87
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .