FANDOM


Staphylinidae
Dinothenarus capitatus
Dinothenarus capitatus
Taxonomie
Règne Animalia
Embranchement Arthropoda
Sous-embranchement Hexapoda
Classe Insecta
Sous-classe Pterygota
Infra-classe Neoptera
Clade Eumetabola
Clade Endopterygota
Super-ordre Coleopterida
Ordre Coleoptera
Sous-ordre Polyphaga
Infra-ordre Staphyliniformia
Super-famille Staphylinoidea
Famille Staphylinidae
Latreille, 1802
Taxons inférieurs
Sous-familles:
Aleocharinae
Apateticinae
Dasycerinae
Empelinae
Euaesthetinae
Glypholomatinae
Habrocerinae
Leptotyphlinae
Megalopsidiinae
Micropeplinae
Microsilphinae
Neophoninae
Olisthaerinae
Omaliinae
Osoriinae
Oxytelinae
Oxyporinae
Paederinae
Phloeocharinae
Piestinae
Proteininae
Protopselaphinae
Pselaphinae
Pseudopsinae
Scaphidiinae
Scydmaeninae
Solieriinae
Staphylininae
Steninae
Tachyporinae
Trichophyinae
Trigonurinae
Statut de conservation


Staphylinidae est la famille de Coleoptera la plus riche en espèce au Québec (+520 espèces)[1] et dans le monde (+47 000 espèces)[2]. Leur écologie est également très diversifiée; la majorité des espèces sont prédatrices ou saprophages, mais d’autres sont fongivores, phytophages ou parasitoïdes. En forêt tempérée, 1 coléoptère sur 2 est un staphylin et ils représentent 1/4 de la biomasse total des coléoptères[3]


BiologieModifier

Morphologie externeModifier

La très grande majorité des espèces de Staphylinidae ont des élytres courtes; moins de 5 espèces au Québec ont des élytres qui laissent dépasser moins de 3 segments abdominaux. L’abdomen des staphylins est flexible.


Les Staphylinidae au QuébecModifier

Liste des genres de Staphylinidae retrouvés au Québec par sous-famille[4]:


Aleocharinae


Euaesthetinae


Habrocerinae


Micropeplinae


Olisthaerinae


Omaliinae


Osoriinae


Oxyporinae


Oxytelinae


Paederinae


Phloeocharinae


Piestinae


Proteininae


Pselaphinae


Pseudopsinae


Scaphidiinae


Scydmaeninae


Staphylininae


Steninae


Tachyporinae


Trychophyinae

Clé d’identificationModifier

Il n'existe pas de clé couvrant l'ensemble des Staphylinidae du Québec*; par contre, il est possible d'identifier la majorité des espèces en utilisant des clés spécifiques à une sous-famille, une tribu, une sous-tribu ou un genre en particulier. Par contre, pour la majorité des espèces d'Aleocharinae et de Steninae, l'attention d'un expert est nécessaire pour une identification à l'espèce.


*Il exite une clé dans Downie et Arnett (1996)[5], mais elle est difficile à utiliser, est incomplète pour plusieurs sous-familles. Par contre, elle est utile pour les plus petites sous-familles.

RéférencesModifier

  1. BOUSQUET, Y. (1991) Checklist of beetles of Canada and Alaska. Research Branch, Agriculutre Canada. Publication
  2. GRIMALDI, D. et M.S. ENGEL (2005) Evolution of the insects. Cambridge University Press, New York, NY, 755 pp.
  3. GRIMALDI, D. et M.S. ENGEL (2005) Evolution of the insects. Cambridge University Press, New York, NY, 755 pp.
  4. BOUSQUET, Y. (1991) Checklist of beetles of Canada and Alaska. Research Branch, Agriculutre Canada. Publication
  5. DOWNIE, N.M. et R.H. ARNETT (1996) The beetles of Northeastern North America. The Sandhill Crane Press, Gainsville, FL.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .