Arthropédie
Advertisement
Thermobia domestica
Thermobia domestica.jpg
Thermobia domestica
Taxonomie
Règne Animalia
Embranchement Arthropoda
Sous-embranchement Hexapoda
Classe Insecta
Ordre Zygentoma
Famille Lepismatidae
Sous-famille Ctenolepismatinae
Genre Thermobia
Espèce Thermobia domestica
Packard, 1873
Taxons inférieurs
Statut de conservation

Thermobia domestica, connue en français sous le nom de thermobie et en anglais sous le nom de firebrat, est un insecte de la famille des Lepismatidae.

Synonymes[]

  • Thermophila furnorum

Habitat[]

Originaire d'Égypte, du Moyen-Orient et de l'Asie Centrale, cette espèce est aujourd'hui largement distribuée de par le monde. Parce qu'elle affectionne particulièrement les milieux chauds (d'où son nom), la thermobie est principalement synanthrope, trouvant aisément dans les maisons et commerces les températures chaudes dont elle a besoin pour vivre de manière optimale (de l'ordre de 32 à 37 degrés Celsius). Contrairement à d'autres Lepismatidae connus, comme Lepisma saccharina, la thermobie a des besoins en humidité assez bas, pouvant s'accomoder de conditions de l'ordre de 45% d'humidité. C'est suffisant pour que l'animal puisse combler ses besoins en eau en absorbant l'humidité de l'air ambiant via son rectum[1].

Morphologie[]

Imago[]

L'adulte mesure en moyenne de 10 à 15 millimètres, la femelle étant habituellement un peu plus grosse que le mâle. Ressemblant aux lépismes, auxquels elles sont apparentées, les thermobies possèdent trois cerques au bout de l'abdomen. La couleur du corps de l'animal est beige, avec des taches noires.

Immatures[]

Dimorphisme sexuel[]

Cycle vital[]

Alimentation[]

Les thermobies sont omnivores, se nourrissant d'un vaste éventail de matières organiques. Ils parviennent à digérer la cellulose par leurs propres moyens, sans nécessiter l'aide de micro-organismes[2][3]. Les thermobies possèdent néanmoins des micro-organismes symbiotiques pour les assister dans la digestion.

Comportements[]

La thermobie est un animal principalement nocturne. Grégaire, il se retrouve fréquemment en groupe parfois de grande taille.

Sous-espèces[]

Aucune.

Prédateurs[]

Dates d'observation[]

Dates d'observation par région
Région Dates Notes

Répartition de l'espèce[]

Veuillez noter que cette section est en continuelle évolution à mesure que des données sont recueillies et que la distribution affichée dans la présente section ne représente probablement qu'une partie de l'aire de distribution totale de l'espèce. Pour plus de détails sur le fonctionnement des cartes de distribution, voir la page spéciale Arthropédie:Cartes de distribution.

Thermobia domestica is located in Québec
Aire de répartition de Thermobia domestica au Québec


Références et sources[]

  1. Curran DeVries, Z. 2013. Respiratory Physiology of Urban Insects. Thesis, Auburn University.
  2. Treves, D.S. & M.M. Martin. 1994. Cellulose digestion in primitive hexapods: effect of ingested antibiotics on gut microbial populations and gut cellulase levels in the firebrat, Thermobia domestica (Zygentoma, Lepismatidae). Journal of chemical ecology vol.20 no.8: 2003-2020.
  3. Zinkler, D. & M. Götze. 1987. Cellulose digestion by the firebrat Thermobia domestica. Comparative Biochemistry and Physiology, Part B: Comparative Biochemistry, Volume 88, Issue 2: 661–666.
Advertisement